LA SATIRE SOCIALE DANS SORCELLERIE À BOUT PORTANT D’ACHILLE NGOYE

Dame KANE

Abstract


RÉSUMÉ.  Aux lendemains de la tragique guerre civile congolaise de 1998 à 2002 se terminant par la chute du dictateur Mobutu Sésé Séko, le Mal, tel une pieuvre à multiple tentacules, continuera à persister à la République démocratique du Congo, ce grand pays d’Afrique centrale au sous-sol si riche en minerais de toutes sortes. Cette situation paradoxale poussera certains esprits révoltés comme Achille Ngoye dans Sorcellerie à bout portant à s’attaquer aux problèmes qui ont fini de mettre à genoux son pays. C’est donc une manière, pour lui, de lutter contre les effets désastreux du silence et de la résignation mais aussi de défendre son peuple meurtri par tant de violence. Cet article s’intéresse, ainsi, aux diverses manifestations du Mal dans ce roman négro-africain contemporain.

 

Mots-clés : analyse, criminalité, négro-africain, roman contemporain, satire sociale, sorcellerie. 


ABSTRACT.  In the aftermath of the tragic Congolese civil war of 1998-2002, which ended with the fall of the dictator Mobutu Sese Seko, Evil, like an octopus with multiple tentacles, will continue to persist in the Democratic Republic of Congo, in the basement so rich in minerals of all kinds. This paradoxical situation will push some rebellious spirits like Achille Ngoye into Witchcraft at close range to tackle the problems that have ended up kneeling his country. It is thus a way for him to fight against the disastrous effects of silence and resignation but also to defend his people bruised by so much violence. This article is interested in the various manifestations of Evil in this contemporary Negro-African novel.

 

Keywords : analysis, criminality, negro-african, contemporary novel, social satire, witchcraft.



Full Text:

PDF

References


Bakhtine, M. (1978). Esthétique et théorie du roman (traduit du russe par Daria Olivier, préface de Michel Aucouturier). Paris: Gallimard.

Barbero, O. (2011). Peut-on représenter le mal ? La rédemption et le mal. Repéré à http://www.revue-alkemie.com/008-alkemie-le-mal.html.

Bébé, B. E. (2006). Presse écrite et expériences démocratique au Congo-Zaïre. Paris : Harmattan.

Bessière, J. (dir.). (1988). Hybrides romanesques : fiction (1960-1985). Presses universitaires de France.

Bureau, R. (2002). Anthropologie, religions africaines et christianisme. Karthala Editions.

Dozon, J.P. (2008). L'Afrique à Dieu et à Diable : États, ethnies et religions. Paris : Ellipses.

Duchet, C. (1971). Pour une socio-critique, ou variations sur un incipit. Paris : Armand Colin.

Mongo, P. (2009). Congo-Kinshasa : La nouvelle génération d'écrivains négro­africains. Repéré à http://www.lepotentielonline.com.

Mukařovský, J. (1936). Estetická funkce, norma a hodnota jako sociální fakty = : Fonction, norme et valeur esthétiques comme faits sociaux. Praha: F. Borový.

Ngoye, A. (1998). Sorcellerie à bout portant. Paris: Gallimard.

Salmandjee, Y. (2003). Les drogues, Tout savoir sur leurs effets, leurs risques et la législation. Paris : Eyrolles.

Temkeng, A.E. (2007). Sémiotique du chaos et folie dans le roman camerounais : Temps de chien de Patrice. Repéré à http://ethiopiques.refer.sn/spip.php?page=imprimer-article&id_article=1542.

Tamine, J. et Hubert, M. C. (2002). Dictionnaire de critique littéraire. Armand Colin.

Zahan, D. (1970). Religion, spiritualité et pensée africaines (Vol. 374). Payot.




DOI: http://dx.doi.org/10.17509/francisola.v2i1.7528

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2017 FRANCISOLA

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.

View My Stats